Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

PROPOSITION 9 / P2P FOUNDATION / Michel Bauwens

PROPOSITION 9 / P2P FOUNDATION / Michel Bauwens

Nous ouvrons un nouveau cycle autour des projets que Michel Bauwens nous a fait découvrir et qui s’annoncent passionnants :
Avant d’aborder Sarafu, Common Stack, Holochain, qui sont tous des projets avec une dimension monétaire mais aussi plus largement des formes d’organisations sociales axées sur les communs, Michel Bauwens va nous faire la présentation aujourd’hui de la P2P Foundation dont la vocation est justement de mettre en valeur et en lien ces communs, ces savoirs et ces formes d’organisations.

Voici comment se présente la P2P Foundation sur son site : p2pfoundation.net/the-p2p-foundation/about-the-p2p-foundation

La P2P Foundation est une organisation à but non lucratif et un réseau mondial dédié à la défense et à la recherche de la dynamique peer-to-peer (P2P) dans la société.
P2P est une abréviation de « peer to peer », parfois aussi décrite comme « person to person » ou « people to people ». L’essence du P2P est cette relation directe, et ses principales caractéristiques comprennent :

Création de biens communs à travers des processus de production et de gouvernance ouverts et participatifs
Accès universel garanti par des licences telles que Creative Commons, GPL, Peer Production License.

Le P2P est un processus ou une dynamique que l’on retrouve dans de nombreuses communautés et mouvements qui s’auto-organisent autour de la co-création de culture et de savoir. Des exemples généraux bien connus incluent le mouvement des logiciels libres/open source ; culture libre; matériel ouvert; et le libre accès à l’éducation et aux sciences.[…]

Notre mission

La Fondation P2P a été conçue pour aider les personnes, les organisations et les gouvernements à faire la transition vers des approches de la société basées sur les communs en co-créant un commun de connaissances ouvert et un réseau humain résilient et durable.

Entre les paradigmes du réseau et de l’organisation, la Fondation P2P existe comme un « réseau organisé » qui peut faciliter la création de réseaux, mais sans les diriger. Notre objectif principal est d’être un incubateur et un catalyseur pour l’écosystème émergent, en nous concentrant sur les « pièces manquantes » et l’interdépendance qui peut conduire à un mouvement plus large.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Suggestions pour la suite :

video

Cycle monnaie [bien] commun et démocratie

Acte 7 / CRYPTOMONNAIES, COMMUNS ET DÉMOCRATIE ?

avec MICHEL BAUWENS, informaticien et théoricien du pair à pair (P2P Foundation), SEBASTIEN GOUSPILLOU, entrepreneur dans le mining Bitcoin (BigBlock Datacenter), ANICE LAJNEF, 18 ans en salle de marchés: « assez de temps passé dans la finance pour en comprendre les dérives… », ASSEN SLIM, économiste et maître de conférence à l’Inalco

Plan du débat:
1/ CRYPTOMONNAIES, COMMUNS ET ECOSOPHIE ?
2/ CRYPTOMONNAIES ET DÉMOCRATIE ?
3/ LES CRYPTOMONNAIES : POTENTIEL ET ÉVOLUTION ?

Acte 7 / CRYPTOMONNAIES, COMMUNS ET DÉMOCRATIE ?

video

Cycle monnaie [bien] commun et démocratie

Acte 8 / MONNAIE(S) ET DEMOCTATIE : LOCALISME / TRANSLOCALISME ?

avec ARIANE TICHIT, économiste, PHILIPPE DERRUDER, ex-entrepreneur théoricien des monnaies alternatives, MICHEL BAUWENS, informaticien et théoricien du pair à pair (P2P Foundation), LOUIS FOUCHE, médecin réanimateur

Plan du débat :
1/ MONNAIE(S) ET COMMUNS : LOCALISME OU TRANSLOCALISME ?
2/ MONNAIE(S) ET DÉMOCRATIE : LOCALISME OU TRANSLOCALISME ?

Philippe Derudder et beaucoup d’intervenants comme Louis Fouché ou Henri Kotobi ont parlé de l’importance du retour au local et d’essayer d’abord de changer la donne à cette échelle à travers des monnaies locales, capables de reconnecter les acteurs économiques à échelle humaine et de privilégier les échanges en circuit court. Michel Bauwens a amené la notion de « Translocalisme »: il définit comme celà des communautés déjà à la fois impliquées dans leur localité mais connectées entre elles par l’outil numérique partout dans le monde: un réseau qui s’organise en dehors des échelles et de la hiérarchie habituelles: local, régional, national, international, mais tisse une nouvelle forme de réseau plus horizontal, en forme d’archipels. Nous allons ici aborder cette problématique: vu que les peuples ont été privés de leur souveraineté monétaire partout dans le monde, et que retrouver cette souveraineté au sein des états semble de plus en plus compliqué, changer la donne monétaire pourrait elle passer par des initiatives locales capables de s’interconnecter à l’échelle mondiale ?

Acte 8 / MONNAIE(S) ET DEMOCTATIE : LOCALISME / TRANSLOCALISME ?

PROPOSITION 10 / SARAFU / Josue Watat

Introduit par Michel Bauwens la semaine dernière youtu.be/nc-eijtaa_U, ce cycle de propositions autour des technologies des communs commence avec Sarafu :
Né au Kenya et porté par Will Ruddick et la fondation Grassroot Economics (www.grassrootseconomics.org), Sarafu est une monnaie mais aussi un système de crédit mutuel.
Josue Watat va nous en détailler les origines, le fonctionnement ainsi que son déploiement actuel.

PROPOSITION 10 / SARAFU / Josue Watat, Joyce Joiner, Michel Bauwens