Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Search in posts
Search in pages

Nous avons peu communiqué ces derniers temps et nous vous prions de nous en excuser : nous étions mobilisés sur rendre possible la date d’Aubusson ce samedi 9 juillet malgré le budget serré !

Cette date comme celle de Montreuil a pu avoir lieu en grande partie grâce à vous !
Le financement participatif s’est clôturé le 5 juillet avec 1381 € collectés complété par 601 G1 et 0.011 Bitcoins : c’est peu par rapport à l’ampleur de la tâche que l’on s’est fixé mais c’est ce qui a permis (avec quelques dettes :P) de tester à deux reprises notre dispositif grandeur nature, de l’améliorer et de le compléter, et surtout de vivre des expériences et des rencontres improbables et tellement intéressantes !

Pour rappel : ce dispositif comporte 8 haut-parleurs, des mini enceintes bluetooth très puissantes placées dans des grands portes voix conçu en impression 3d à la fois pour une diffusion ciblée des voix et pour créer une forme de mise en scène à l’esthétique particulière.

8 micros sur pied sont ensuite déployés dans l’espace pour permettre au public et aux intervenants de s’en emparer à tout moment. Notre régisseur, Foulques ou Gaëtan selon les dates, met en place tout celà et gère une régie nécessitant console, carte son et beaucoup de cablage !

Tout ça pour un son qui circule de manière étonante et qui rend difficile de savoir tout de suite qui parle d’où, l’idée étant de créer une forme de débat qui nous libère des conventions habituelles de l’intervenant faisant face à un public et répondant à ses questions.

C’est celà notre apport principal et ça a très bien marché à Montreuil, un peu moins à Aubusson car sur la place il y avait une sorte d’amphithéatre sur lequel le public s’est assis et il n’a que très peu intégré le dispositif… Il a participé et pris la parole aussi, mais il y a eu au moins au début cette forme désuette du conférencier ou du prof dans un anphi !

On l’avait anticipé et on a voulu nous éloigner au départ de cet amphithéatre mais les contraintes techniques nous y ont ramenées.

Erreur que l’on ne reproduira plus car il est absolument essentiel, pour que tout celà fasse sens, que public et intervenants soient tous sur le même plan, debouts et mobiles (sauf exception évidemment).

A Montreuil étaient présents Kahamilou Zongo, danseur et Bertrand Dazin, chanteur baroque. Leur intervention a été perçue très différemment selon les points de vue : certains ont trouvé qu’ils n’avaient pas leur place et perturbaient le débat, d’autres presque ne viendraient que pour eux et la partie « spectacle »… De notre point de vue, même si leur rôle n’est vraiment pas facile et mériterait d’être mieux défini, ils apportent une forme de poésie et de la perspective nécessaire à la réflexion, et à la dédramatisation lorsque le débat se tend, avec des pointes d’humour souvent salvatrices.
N’ayant pas eu le budget suffisant pour les faire venir à Aubusson, leur présence nous a beaucoup manqué.

Mais pour la partie artistique nous avons aussi le compositeur Dimitri Kourliandski qui nous a accompagné sur les deux dates et qui fait un travail de création extraordinaire sur le son et les voix, peut être encore trop peu perceptible mais qui pose une ambiance unique.

Avec Dimitri, Foulques, Gaëtan, l’économiste Assen Slim et le « juniste » Adrien Bolko qui ont aussi participé à chaque évènement, Henri Kotobi (La Pêche monnaie locale IDF) présent à Montreuil, Philippe Metais pour la partie scientifique du projet (plus de détails ici) nous constituons petit à petit le coeur d’une équipe enthousiaste et qui donne énormément de son temps, de son énergie et parfois même de sa poche pour nous aider à préparer et rendre possible ces évènements.

Et nous avons énormément apprécié la grande implication à Aubusson d’Angèle et Danielle de la Doume (monnaie locale du Puy de Dôme), qui ont fait le déplacement et qui en plus de leur contribution au débat nous ont aidé matériellement. Sans oublier Anice Lajnef qui est spécialement venu de Londres à Montreuil et a grandement contribué au succès de cette première date.
Merci aussi aux mairies d’Aubusson et Montreuil pour leur accueil !

Et donc maintenant fort de ces expériences, avec des retours très majoritairement enthousiastes du public et des participants, nous avons perfectionné une forme que nous espérons pouvoir présenter à nouveau.

Comme le financement participatif n’a pas eu la réussite espérée, nous allons voir si nous pouvons fonctionner autrement, avec par exemple des collectifs, associations, entreprises, ou des villes qui « achètent » ou « sponsorisent » l’évènement.

Cette façon de fonctionner nous plait moins car évidemment elle veut dire moins de liberté, mais nous nous sommes trop investis pour nous arrêter en si bon chemin, et c’est la seule manière que l’on voit de continuer à faire vivre le débat, de montrer que ce dispositif peut générer des rencontres et des discussions vraiment étonnantes et inédites, et peut être d’ouvrir les portes d’un changment profond mais constructif de nos sociétés grâce à ce travail collectif sur la monnaie.

Nous allons essayer de diversifier au maximum les sources de financement, et de toute façon, qui que ce soit qui finance l’évènement, ce sera toujours pour créer cet espace libre et ouvert à tous: c’est donc vous, citoyens, public, passants avec vos questionnements, vos remises en questions, vos critiques et réflexions qui allez permettre de faire vivre la démocratie, avancer le débat et la décentralisation.

Merci à Epoch Times à qui revient le crédit de plusieurs images ici, pour ceux qui ne l’ont pas vu ce média est venu faire un reportage et des interviews lors de la 1ère à Montreuil :




Retours sur les 1ères dates : Montreuil et Aubusson




Petit retour avec Anice sur cette 1ère expérience grandeur nature de Prenez Place sur une place publique. C’était le Samedi 11 juin à Montreuil.
C’est aussi l’occasion de discuter de la suite, mais pour qu’elle existe, il faut absolument faire décoller le financement participatif d’ici samedi !
Vous pouvez participer dès 1€ selon vos moyens et n’hésitez pas à relayer autour de vous :
www.helloasso.com/associations/association-pratiques-artistiques-scientifiques-paca/collectes/prenez-place-la-tournee-ete-2022

Retours sur la 1ère de Prenez Place avec Anice Lajnef


Rencontre entre Henri Kotobi, utilisateur de La Pêche, monnaie locale d’Ile de France, et Adrien Bolko, utilisateur de la monnaie libre Ğ1 pour discuter des ponts possibles entre ces deux monnaies, et les perspectives qu’elles peuvent ouvrir.

Pour en savoir plus sur la Ğ1, découvrez la présentation que nous en avons fait il y a quelques mois : prenez-place.fr/proposition-4-la-g1-june-adrien-corinne-freco-et-vincent/

Concernant les monnaies locales, nous en avons présenté plusieurs (propositions 5.1 à 5.4), la Pêche (IDF), la Doume (Puy de Dôme), l’Eusko (Pays Basque) et la Roue (Provence) qui s’est conclu par un débat sur l’avenir des monnaies locales: prenez-place.fr/proposition-5-debat-lavenir-des-monnaies-locales/

Duo 10 / MONNAIE LIBRE / MONNAIE LOCALE MEME COMBAT ? Henri Kotobi / Adrien Bolko




Une nouvelle étape de Prenez Place ! s’ouvre: celle qui était à l’orgine de ce projet, à savoir de porter ces débats sur les places publiques.
Cette vidéo vous présente, avec une partie de l’équipe de Prenez Place virtuel ainsi que l’équipe artistique, ce que nous avons préparé pour cette forme « physique » des débats, que nous avons pu expérimenter une première fois en avril.

Pour que ce projet puisse voir le jour, car il a un coût en vieille monnaie « legacy » (transport / matériel etc.), nous avons choisi le financement participatif plutôt que les subventions ou le mécenat, et c’est donc à 100% vos contributions qui rendront possible, selon la somme, de 1 à 20 dates à travers la France entre juin et septembre.

Contribuer sur Helloasso :
www.helloasso.com/associations/association-pratiques-artistiques-scientifiques-paca/collectes/prenez-place-la-tournee-ete-2022

Contribuer en G1 ou en Bitcoin :

Contribuer

Prendre Place en vrai : présentation de l’équipe et du projet de tournée été 2022

video
play-sharp-fill

Débat spécial dans l’esprit des duos pour approfondir une question qui revient souvent dans nos débats, et qui est cruciale quand on parle de monnaie: c’est le rapport au vivant, aux ressources, au travail, à l’énergie au sens très large : c’est tout ça qu’englobe le terme de thermodynamique.

Monnaies, technologies, thermodynamique et vivant / Michel Bauwens, Pierre Noizat, Louis Fouché

video
play-sharp-fill


Dans la suite des propositions soutenues par la P2P foundation, Tiberius Brastaviceanu va nous faire une présentation de ce qu’il appelle le « 4ème secteur », celui des communs et du pair à pair, il sera accompagné de Boris Sirbey et Michel Bauwens.

Proposition 12 / P2P & COMMUNS / Tiberius Brastaviceanu / Boris Sirbey / Michel Bauwens

video
play-sharp-fill

On continue le cycle des propositions des projets que Michel Bauwens encourage et soutient au travers de la P2P foundation :
Aujourd’hui nous ne présentons pas tout à fait un projet monétaire, mais un projet qui s’appuie sur les technologie web3 (blockchain, crypto) et qui s’intéresse aux communs :
Commons Stack développe des outils numériques permettant reconnaitre la valeur d’un bien commun, de l’administrer démocratiquement…
Cette discussion passionnante entre Michel Bauwens (P2P foundation) et Jeff Emmet (à l’origine de Commons Stack) nous laisse entrevoir comment nous pourrions rééquilibrer les rapports de force monétaires en relocalisant le pouvoir par la mise en commun de ressources.

Site du projet Commons Stack : commonsstack.org/

Pour une fois ce n’est pas un direct car Jeff n’étant pas francophone, nous avons du enregistrer cette vidéo en anglais puis la sous-titrer.
Mais ne vous laissez pas arrêter, ni par la langue, ni par certains détails techniques qui peuvent vous échapper car en fait au delà de ça ce que développent Michel & Jeff est très philosophique, rejoint et relie toutes les problématiques que nous avons abordées dans Prenez Place : monnaie, communs et démocratie.

C’est pour ça qu’il nous semblait important de vous présenter ce projet même si nous cherchons à privilégier généralement les intervenants francophones.
Si les sous-titres passent trop rapidement vous pouvez ralentir la vidéo, ou attendre la version doublée en français que nous publieront très bientôt.

Proposition 11 / COMMONS STACK / Jeff Emmett / Michel Bauwens (version sous-titrée)

Introduit par Michel Bauwens la semaine dernière youtu.be/nc-eijtaa_U, ce cycle de propositions autour des technologies des communs commence avec Sarafu :
Né au Kenya et porté par Will Ruddick et la fondation Grassroot Economics (www.grassrootseconomics.org), Sarafu est une monnaie mais aussi un système de crédit mutuel.
Josue Watat va nous en détailler les origines, le fonctionnement ainsi que son déploiement actuel.

PROPOSITION 10 / SARAFU / Josue Watat, Joyce Joiner, Michel Bauwens (audio)


Nous ouvrons un nouveau cycle autour des projets que Michel Bauwens nous a fait découvrir et qui s’annoncent passionnants :
Avant d’aborder Sarafu, Common Stack, Holochain, qui sont tous des projets avec une dimension monétaire mais aussi plus largement des formes d’organisations sociales axées sur les communs, Michel Bauwens va nous faire la présentation aujourd’hui de la P2P Foundation dont la vocation est justement de mettre en valeur et en lien ces communs, ces savoirs et ces formes d’organisations.

Voici comment se présente la P2P Foundation sur son site : p2pfoundation.net/the-p2p-foundation/about-the-p2p-foundation

La P2P Foundation est une organisation à but non lucratif et un réseau mondial dédié à la défense et à la recherche de la dynamique peer-to-peer (P2P) dans la société.
P2P est une abréviation de « peer to peer », parfois aussi décrite comme « person to person » ou « people to people ». L’essence du P2P est cette relation directe, et ses principales caractéristiques comprennent :

Création de biens communs à travers des processus de production et de gouvernance ouverts et participatifs
Accès universel garanti par des licences telles que Creative Commons, GPL, Peer Production License.

Le P2P est un processus ou une dynamique que l’on retrouve dans de nombreuses communautés et mouvements qui s’auto-organisent autour de la co-création de culture et de savoir. Des exemples généraux bien connus incluent le mouvement des logiciels libres/open source ; culture libre; matériel ouvert; et le libre accès à l’éducation et aux sciences.[…]

Notre mission

La Fondation P2P a été conçue pour aider les personnes, les organisations et les gouvernements à faire la transition vers des approches de la société basées sur les communs en co-créant un commun de connaissances ouvert et un réseau humain résilient et durable.

Entre les paradigmes du réseau et de l’organisation, la Fondation P2P existe comme un « réseau organisé » qui peut faciliter la création de réseaux, mais sans les diriger. Notre objectif principal est d’être un incubateur et un catalyseur pour l’écosystème émergent, en nous concentrant sur les « pièces manquantes » et l’interdépendance qui peut conduire à un mouvement plus large.

PROPOSITION 9 / P2P FOUNDATION / Michel Bauwens (audio)

Un débat sur le projet Tera avec son fondateur Frédéric Bosqué, ainsi que Philippe Derudder et Henri Kotobi « Un éco-système pour le XXIème Siècle » Tera est un projet de développement territorial qui vise à créer un écosystème coopératif pour relocaliser à 85% la production vitale à ses habitants, abaisser son empreinte écologique à moins d’une planète, valoriser cette production en monnaie citoyenne locale, émise via un revenu d’autonomie d’un euro supérieur au seuil de pauvreté pour chacun de ses habitants. www.tera.coop/

PROPOSITION 8 / TERA / DEBAT / Frédéric Bosqué, Philippe Derudder, Henri Kotobi (audio)


Frédéric Bosqué vient nous présenter le projet Tera :

Tera est un projet de développement territorial qui vise à créer un écosystème coopératif pour relocaliser à 85% la production vitale à ses habitants, abaisser son empreinte écologique à moins d’une planète, valoriser cette production en monnaie citoyenne locale, émise via un revenu d’autonomie d’un euro supérieur au seuil de pauvreté pour chacun de ses habitants.
www.tera.coop/

1/ Les origines de Tera ? Pourquoi ? Comment ?
3/ Quelle est sa dimension monétaire ? Quelle place tient-elle dans l’expérience ?
Y a-t-il une création monétaire, une distribution première ? Laquelle, comment ?
4/ Quels types d’échanges ?
5/ Quelle(s) échelle(s) ?
6/ Quelles conditions et stratégies de mise en oeuvre, d’essaimage ?

PROPOSITION 8 / TERA / Frédéric Bosqué (audio)

Acte 9 / MONNAIES, RELIGIONS, IMAGINAIRES, MYTHOLOGIES ?
avec Michel Maffesoli, Louis Fouché, Assen Slim et Ancie Lajnef

1/ MONNAIE ET MYTHOLOGIES ?
2/ MONNAIE ET RELIGIONS ? / MONNAIES, CRYPTOMONNAIES ET CROYANCES ?
3/ MONNAIE ET IMAGINAIRES ?

Acte 9 / MONNAIES, RELIGIONS, IMAGINAIRES, MYTHOLOGIES ? Michel Maffesoli, Louis Fouché, Assen Slim, Anice Lajnef (audio)